Un levier de performance individuelle et collective pour l’entreprise

Plusieurs études récentes montrent que les relations familiales et les conflits travail/vie personnelle sont d’importantes causes de détresse personnelle et professionnelle, de manque de concentration, de la baisse de productivité et de la hausse des coûts liés à l’absentéisme et aux problèmes de santé. Parallèlement, les problèmes professionnels ou les difficultés relationnelles au travail peuvent avoir une influence sur la vie familiale… Les interactions sont nombreuses et de plus en plus d’employeurs mesurent combien ils doivent désormais agir à travers une politique sociale qui prend en compte les contraintes de la vie privée de leurs salariés et les difficultés qu’ils rencontrent.

Pourtant, alors que 97% des salariés considèrent que les interactions travail et vie privée devraient constituer un axe prioritaire ou important dans leur entreprise (pour 77% prioritaire/20% important, c’est la première des préoccupations), seulement 55% considèrent que cet axe est prioritaire ou important pour leur direction (25% prioritaire/30% important). (Sondage LH2 pour le MEDEF de juin 2012).

Les salariés, de leur côté, et en particulier les jeunes, aspirent au plus profond d’eux-mêmes à une entreprise dans laquelle les conflits se gèrent, celui qui « joue perso » est disqualifié, le droit à l’erreur est une réalité, l’altérité est une richesse. Cette entreprise, qui prend en compte la personne dans la globalité de ce qu’elle est, permet alors à l’organisation de produire le meilleur d’elle-même en s’appuyant sur le meilleur de chaque collaborateur. Elle est alors féconde, porteuse de fruits pour chacune des parties intéressées. Cette fécondité évoque bien sûr la performance économique, incontournable, mais elle fait aussi de l’entreprise un lieu permettant à chacun des collaborateurs de grandir en humanité et de faire ainsi du capital humain l’un des actifs clés de l’entreprise du XXIème siècle.

La question n’est donc plus de savoir si l’entreprise peut ou ne peut pas prendre en compte la vie privée des salariés.

La situation actuelle est telle que l’entreprise salariés eux-mêmes, les enjeux sont nombreux pour notre société et pour notre économie:

Une gestion plus respectueuse des équilibres individuels peut contribuer à réconcilier les Français avec leur activité professionnelle.

Eriger l’homme, dans son entièreté, comme acteur de la réussite individuelle ou collective, c’est valoriser le capital humain, le premier actif de l’entreprise, moteur de l’innovation et du développement. C’est aussi un moyen de répondre aux aspirations de la génération Y, avide de pouvoir donner du sens à son travail, en lien avec le sens qu’elle veut donner à sa vie.

Prévenir les difficultés liées aux interactions travail et vie privée ou proposer aux salariés d’être accompagnés ou soutenus dans les difficultés qu’ils rencontrent permet de réduire les coûts directs et indirects des interactions travail et vie privée (absentéisme, maladie, suicides, accidents, désinsertion,…)

A l’image de la nécessaire éducation de certaines de leurs jeunes recrues, les entreprises héritent de nouvelles missions pour lesquelles elles ne sont ni préparées, ni nécessairement compétentes aujourd’hui.

Des solutions existent et peuvent être proposées par l’entreprise aux salariés pour les accompagner, les aider à discerner les priorités, mettre en place des plans d’action et tout simplement leur permettre d’accéder à des services souvent méconnus:
aide à la parentalité
conseil conjugal et familial,
aide à l’amélioration des relations à l’intérieur de l’entreprise et à la gestion des conflits
formation à la communication
prévention et lutte contre les addictions
accompagnement du surendettement
lutte contre la solitude
préparation à la retraite
Aide à l’accompagnement des proches dépendants
……

Le développement personnel des collaborateurs et leur mieux-vivre dans toutes les dimensions de leur vie sont assurément des leviers de performance de l’entreprise. Ne manquerait-il plus que d’un peu d’audace ?

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles » (Sénèque)

adminUn levier de performance individuelle et collective pour l’entreprise